Récupération

je crée mes propres étiques en recyclant les bâtonnets

Tissu de récupération,  Pourquoi ? Pourquoi pas !

Dans un monde de surconsommation où tout est « jetable », la récupération devient une philosophie de vie.

Transmettre les vêtements aux plus jeunes, c’était une tradition. Et pourquoi ne pas transformer ceux qui peuvent l’être ?

Retourner vers une consommation raisonnée, en utilisant des objets non jetables, est-ce utopique ?

Mes créations sont réalisées à 90% avec des textiles que je récupère auprès des professionnels, d’une  tapissière, et de connaissances.

Rien n’est détruit,  tout est transformé. Le textile est d’abord trié : les tissus qui m’intéressent partent au lavage, les autres sont dirigés vers des centres de tri.

Une fois propre, les  vêtements sont démontés et les systèmes de fermeture récupérés (boutons, zips, crochets…).

Commence alors la partie la plus agréable : confection de nouveaux accessoires.

La récupération se décline de nombreuses façons : 

° les chutes de tissu servent de garniture pour les coussins,

° les étiquettes textiles sont confectionnées dans de vieux draps,

° les bâtons de glace se transforment en étiquettes,

° les coquilles d’œufs broyées remplacent la crème à récurer pour la vaisselle ou les sanitaires,

° ma vieille caravane est transformée en atelier,

° de vieilles boites aux lettres sont devenues un placard à tissu.

Je m’efforce de réduire au maximum la quantité de déchets générés lors de la préparation des colis et lors de l’envoi. Pour cela, j’utilise des produits recyclables.